GSY REVIEW | PC, PS4 Lundi 6 mars 2017 | 15:00

GSY Review : NieR: Automata

GSY Review : NieR: Automata

NieR Automata est d'ores et déjà disponible au Japon et si de nombreux joueurs ne ce sont pas privés d'acheter le jeu sur le store dédié, nous avons de notre côté patienté pour vous offrir cette review, qui arrive donc quelques jours avant la date de sortie européenne du jeu. Nous ne sommes qu'au mois de Mars et l'année 2017 nous aura déjà distribué quelques hits en puissance comme Resident Evil 7, Horizon: Zero Dawn ou encore The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Après la superbe preview de l'ami guts_o, nous étions plutôt confiants sur la qualité future du jeu mais NieR: Automata a-t-il les moyens d'accompagner tous ces titres de grande qualité ? Réponse dans notre review !




Tant qu'il YoRHa des hommes

Avant toute chose, on tient à rassurer les joueurs n'ayant jamais posé les mains sur le premier NieR : non, vous n'avez pas forcément besoin d'avoir joué au premier épisode pour profiter de cette suite. Dans le pire des cas, vous manquerez peut-être quelques références plutôt sympathiques et autres petits easter eggs. Cependant, rien d'insurmontable et cela ne vous empêchera donc pas de découvrir cet action-RPG développé par Yoko Taro et PlatinumGames. Quel pouvait bien être le résultat d'une équipe composée du géniteur de NieR et Drakengard et de développeurs de talents ayant travaillé sur l'excellent Bayonetta ?

L'action prend place en 11945 après Jésus-Christ. L'humanité est en bien mauvaise posture et a été repoussée malgré elle hors de sa propre planète, et c'est sur la Lune qu'elle trouvera refuge. Elle va alors essayer de reprendre possession des lieux en utilisant des androïdes de combats provenant de l'organisation YoRHa. Durant l'aventure, vous serez aux commandes de YoRHa No.2 Type B et équipé de diverses armes pour vous défendre face à vos agresseurs. Cependant, les combats rapprochés ne sont pas les seules rixes auxquelles vous serez confronté, c'est effectivement plusieurs styles de jeux différents que vous pourrez au fur appréhender au fur et à mesure durant l'aventure.



NieR Express

Dès les premiers instants, c'est un shoot 'em up que vous avez devant les yeux, avec une vitesse de défilement élevée et de nombreuses attaques ennemies à éviter. Puis, la caméra bascule et vous voici face à un twin stick shooter dynamique à la Geometry Wars, aux commandes d'un robot de combat hyper sophistiqué. Finalement, on découvre enfin le principal composant de NieR: Automata, à savoir un jeu d'action frénétique en vue à la troisième personne, saupoudré d'une composante RPG assez prononcée et de nombreuses autres activités offrant un gameplay d'une diversité étonnante. Ce mélange des genres aurait pu être totalement indigeste si le tout n'était pas parfaitement dosé. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les développeurs ne se sont pas ratés, et le tout forme un concept particulièrement plaisant.

Plusieurs choses importantes sont à noter : le jeu n'est pas doté de sauvegardes automatiques, et cela peut surprendre aujourd'hui. Cependant, vous pourrez enregistrer votre partie assez souvent en débloquant des points d'accès disséminés sur la carte. Autre point important, la mort n'est pas une fin définitive de votre aventure, mais vous devrez cependant retrouver votre corps sur le champ de bataille pour récupérer certains de vos équipements. Enfin, le jeu est doté de fins multiples qui se déclencheront selon vos actions, mais qui vont également enrichir vos prochaines parties. En effet, vous pourrez débloquer des aptitudes spécifiques en atteignant certaines fins, et vous découvrirez également l'histoire de différentes manières. Une façon habile de booster une replay value d'un titre qui demande au joueur de parcourir plusieurs fois l'aventure pour en déceler tous les secrets.



Oh NieR soit qui mal y pense

Vous découvrirez parfois d'autres androïdes au sol, qui représentent en fait les corps d'autres joueurs décédés à cet endroit. Vous pourrez alors choisir de les récupérer pour obtenir quelques objets, ainsi qu'un peu de monnaie utilisable auprès des marchands, ou encore tenter de réparer le corps pour que ce dernier vous accompagne durant vos combats. Attention cependant, car une tentative ratée pourrait corrompre son système et l’androïde pourrait se retourner contre vous. Pendant votre exploration, vous allez apprendre au fur et à mesure les nombreuses capacités de 2B. Par exemple, une pression sur le bouton R2 vous propulsera sur quelques mètres, déclenchera le sprint, ou encore vous permettra de déclencher une esquive en plein milieu d'un combat.

Il ne faudra pas hésiter à bien observer votre environnement, des raccourcis étant accessibles sous différentes formes : échelles, ponts à descendre, il ne faut pas oublier de les activer pour vous faire gagner du temps lors de vos prochains passages dans la zone. En plus de votre quête principale, vous aurez également de nombreuses quêtes secondaires disponibles. Il convient donc de parler à un maximum de PNJ afin de les débloquer, et si toutes ne sont pas extrêmement intéressantes, on aura également affaire à des personnages parfois sympathiques, qui vous demanderont d'enquêter sur des événements particuliers, donnant un background intéressant à ces quêtes. Ajoutons à cela des récompenses parfois surprenantes, et on obtient des activités annexes intéressantes, et qui rallongent de façon intelligente la durée de vie déjà très importante du jeu.



Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même paNieR

L'une des principales interrogations à propos de Nier : Automata restait son côté RPG. Un système de niveaux est en place, vous récolterez donc de l'expérience en terminant des quêtes secondaires ou en tuant des ennemis. Cela va vous permettre de débloquer de nouvelles aptitudes de combat, mais également de vous frotter à des ennemis beaucoup plus puissants. Vous trouverez également de nouvelles armes modifiant considérablement votre façon d'aborder les affrontements. Un élément important de gameplay sera de switcher entre deux sets d'armes choisies au préalable en appuyant sur le bouton haut du d-pad. Vous pourrez ainsi changer d'arme en plein combo pour déclencher de nouvelles attaques, ou bien encore vous mettre dans une configuration plus défensive pour parer à une éventuelle contre-attaque.

En plus de vos armes de corps à corps, vous serez également soutenu par un Pod qui pourra attaquer à longue portée. Il ne faudra donc pas hésiter à accompagner vos coups d'épées des dégâts que vont occasionner le Pod, ou bien lui attribuer de nouvelles compétences offensives ou de soutien très efficaces. Vous pourrez aussi équiper 2B de différentes puces pour améliorer ses capacités. Ces puces sont classées en 4 catégories bien distinctes : Système, Support, Attaque et Défense. Libre à vous de construire un build plus offensif selon votre équipement, de vous concentrer sur la résistance, ou bien encore de customiser complètement le HUD en activant/désactivant ce que vous voulez. Vos armes pourront aussi être améliorées par certains marchands, en utilisant monnaie et matériaux de craft récoltés durant votre exploration.



2B or not 2B

Abordons maintenant la partie technique du jeu, sujet à discorde pour de nombreux joueurs très attachés à la plastique. Graphiquement, le jeu est dans les standards actuels, sans pour autant être une claque de tous les instants. On imagine que le choix de proposer un jeu en 60 fps a nécessité quelques ajustements au niveau du rendu global, mais le tout est plutôt agréable. Cependant, quelques textures dépareillent parfois au milieu des environnements, et le phénomène de pop-in se fait remarquer ponctuellement. La direction artistique rattrape généralement le coup de manière assez brillante, ainsi que l'excellent character design des différents protagonistes. Le 60 fps justement, est généralement constant, sauf en de quelques rares endroits ou quelques baisses se font parfois sentir, sans véritables explications sur PS4 Pro. Cela est tout de même assez rare et finalement très peu préjudiciable au final.

Dans sa preview, guts_o avait déjà souligné le travail remarquable de Keiichi Okabe sur l'OST du premier épisode, tout en insistant sur la qualité des quelques mélodies qu'il avait pu entendre. Force est de constater que la puissance musicale dégagée par les mélodies du compositeur ne faiblit pas, même après plusieurs heures de jeu. Le mélange des genres, la présence de chœurs envoûtants, tout est fait pour nous en mettre plein les oreilles, et on ne devrait choquer personne en vous disant que nous tenons la l'une des meilleures OST de l'année, sans aucun doute possible. Pour finir, quelques mots sur les contrôles de 2B. Les possibilités étant nombreuses, le risque de perdre le joueur dans des manipulations complexes était présent. Fort heureusement, le gameplay made in PlatinumGames n'a pas souffert de la collaboration avec Square-Enix, et vos combats vont vite ressembler à de véritables ballets orchestrés avec brio. On n'oublie évidemment pas les affrontements épiques contre des boss très différents, et dotés de patterns surprenants. Point de frustration à l'horizon pour les joueurs, quel que soit leur niveau, la présence de 4 modes de difficulté étant la bienvenue.


Verdict


Si la scène médiatique est actuellement occupée en grande partie par la sortie de la Nintendo Switch, accompagnée du monument qu'est Zelda, ainsi que par la claque technique que représente Horizon : Zero Dawn, NieR : Automata mérite une place non négligeable au milieu de ces deux mastodontes. Avec son gameplay aux petits oignons, sa richesse scénaristique, son OST fabuleuse, ou encore la frénésie de ses combats, le jeu a tout ce qu'il faut pour plaire, et ce ne sont pas les quelques soucis techniques rencontrés qui peuvent venir assombrir le tableau. Une fois n'est pas coutume, Yoko Taro et PlatinumGames viennent rappeler à toute la scène vidéoludique que les développeurs japonais sont toujours capables de délivrer de grandes expériences aux gamers de tous âges.



Les plus


+ L'OST d'une qualité exceptionnelle
+ Une DA de qualité
+ Un scénario prenant
+ Des quêtes annexes intéressantes
+ Le côté RPG pas anecdotique
+ Des combats d'une fluidité exemplaire
+ Une prise en main quasi immédiate


Les moins


- Pas exempt de reproches techniquement
- Quelques passages un peu monotones
- Un open world parfois un peu vide

PS4 Pro - Gameplay #1
PS4 Pro - Gameplay #2
PS4 Pro - Gameplay #3
PS4 Pro - Gameplay #4

Tous les commentaires

Page 1 2 >>
Commentaire du 06/03/2017 à 15:22:05
Vivement le 17.
Commentaire du 06/03/2017 à 16:01:22
Merci pour ce test !
Quel mois de folie... Si Ghost Recon et Mass Effect Andromeda suivent le rythme, ce mois de mars sera l'un des plus qualitatifs que j'ai connu !
Commentaire du 06/03/2017 à 16:10:08 En réponse à ptitdoux
J'émets de sérieux doutes sur GR.
Commentaire du 06/03/2017 à 16:23:46
Oula faites gaffe, Davton va s'habituer à reviewer et faire des vidéos de bons jeux et ne voudra plus s'occuper des perles xboxtrucmuche :D.
Commentaire du 06/03/2017 à 16:37:10
Plus que 4 jours !!! Que jai hate....
Commentaire du 06/03/2017 à 16:38:09
je l'ai depuis la sortie japonaise et je confirme c'est une pépite ce jeu!!!!!
Commentaire du 06/03/2017 à 16:57:19 En réponse à Driftwood
Pas moi.

@Davton : As-tu eu le temps de te lancer dans un New Game + ? Apparemment le jeu change à chaque fois. :fou:
Commentaire du 06/03/2017 à 17:14:53 En réponse à rideus59
Posté par rideus59
je l'ai depuis la sortie japonaise et je confirme c'est une pépite ce jeu!!!!!
Il n'y a pas que toi qui confirme^^

https://www.jeuxvideo-live.com/jeux-video/test-nie...
Commentaire du 06/03/2017 à 17:15:03 En réponse à Aure04
Posté par Aure04
Pas moi.
Good for you, mais il n'empêche que le jeu est d'une extrême redondance. Du pur monde ouvert à la Ubisoft, et très honnêtement, beaucoup sont arrivés à saturation. En coop c'est rigolo ok, mais à première vue, ça ne va pas vraiment plus loin.
Commentaire du 06/03/2017 à 17:50:58 En réponse à MadDemon
20!!!! comme quoi il n'y a pas que Zelda dans la vie ;)
Commentaire du 06/03/2017 à 17:56:11 En réponse à rideus59
Et 19 sur jv.com
Commentaire du 06/03/2017 à 18:25:11
Je prédis un 6 Selec chez GK! :D
Commentaire du 06/03/2017 à 18:30:35 En réponse à Pickman31
Yep, Puyo est bien blasé sur son live.
Commentaire du 06/03/2017 à 18:33:34 En réponse à Pickman31
Faut bien maintenir la reputation de blasé ^^
Commentaire du 06/03/2017 à 18:47:35 En réponse à Aure04
Sérieux ? Mais qu'ils arrêtent le jeu vidéo et se mettent à l'aquarelle, si ça les emmerde.
Commentaire du 06/03/2017 à 18:55:03
Ouai enfin sur les quelques minutes où j'ai jeté un oeil à leur live, ils ont balancé pas mal de trucs positifs: bande son de fou, scénar agréable à suivre, gameplay vif et jouissif etc...Apparemment Puyo reproche juste la technique pas ouf et la redondance.
Commentaire du 06/03/2017 à 18:57:06 En réponse à GTB
Cool, il aura peut être 6 selec'...
Commentaire du 06/03/2017 à 18:57:11 En réponse à GTB
Terne, répétitif, open-world inutile, scénario en dessous du premier, trop facile, toujours les mêmes ennemis, etc.
Commentaire du 06/03/2017 à 19:08:46 En réponse à Aure04
Si c'est vrai ça ne me paraît pas dénué de sens d'en faire le reproche. Mis à part l'opinion sur'le scénario, qui peut être subjective, le reste pourra se vérifier facilement.
Commentaire du 06/03/2017 à 19:29:11 En réponse à skiwi
Moi, j'ai tout simplement arrêté Gk et je ne m'en porte pas plus mal ^^
Commentaire du 06/03/2017 à 19:54:29 En réponse à cryoakira
Posté par Aure04
Terne, répétitif, open-world inutile, scénario en dessous du premier, trop facile, toujours les mêmes ennemis, etc.
Terne, je ne comprend pas, on d'est dans un monde post apocalyptique ou la nature à repris ses droits mais je ne vois pas trop pourquoi terne.
Répétitif, non, comme je le dis certains passages sont un peu monotones mais je nais pas l'impression de répéter la même chose.
Open world inutile, ça se discute, je ne trouve pas non plus qu'il soit indispensable.
Scénario en dessous du premier, question de goût, perso je ne trouve pas.
Trop facile, il a vu qu'il y a un mode extrême qui ne pardonne pas ?
Toujours les mêmes ennemis, je trouve qu'il y a assez de style de combat différent pour ne pas toujours àvoir l'impression de combattre les même ennemis.
Posté par Driftwood
Si c'est vrai ça ne me paraît pas dénué de sens d'en faire le reproche. Mis à part l'opinion sur'le scénario, qui peut être subjective, le reste pourra se vérifier facilement.
Le reste je l'ai vérifié moi-même, et pour la plupart je ne suis pas daccord.
Posté par cryoakira
Moi, j'ai tout simplement arrêté Gk et je ne m'en porte pas plus mal ^^
Pareil. Drift me parle souvent d'eux mais en dehors de ça je n'y mets plus les clics. Beaucoup de monde trouve leurs comptes chez eux donc tant mieux il en faut pour tout le monde, perso leur ligne éditoriale ne me convient pas, donc autant ne pas perdre de temps.
Commentaire du 06/03/2017 à 20:58:47
Merci davton pour la review !
J'avais beaucoup aimé la démo mais je ne m'attendais pas à autant de ferveur. Il repasse du coup sur ma "must buy list" ! :monbanquierneteremerciepas:
Commentaire du 06/03/2017 à 21:09:04
Il ne chôme pas Davton en ce moment !
Commentaire du 07/03/2017 à 10:32:02 En réponse à SweeneyTodd
Davton y cartonne.

On dirait un super jeu, même s'il semble loin d'être parfait, quelques mois de développement auraient pu étoffer le contenu d'avantage. Pour les fans de Beat thel all, ça doit juste etre un incontournable.
Commentaire du 07/03/2017 à 12:17:36
Je le commence et pour le coup, je suis un peu déçu.
Je suis sur la version PS4 classique, et dans la partie open world, le jeu rame à mort. Sur un beat, c'est tout de même un peu chaud.

Et je comprends le reproche du coté terne. C'est un peu comme le Zelda, il y a une palette de couleur délavée. Cela dit, c'est la même que dans le premier.

Après la musique et la baston y sont et c'est déjà beaucoup.
Page 1 2 >>

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Bourru
    Bourru Aujourd'hui ça parait naze mais c'était une époque. (il y a 3 Heures)
  • Soda
    Soda Quand je pense à Linkin Park, je vois/entends ça [url] (il y a 6 Heures)
  • CaptainTARASS
    CaptainTARASS De Linkin park, je n'ai retenu que la pub pourrie du début des annés 2000 [url] (il y a 12 Heures)
  • GTB
    GTB Pour moi Linkin Prk c'est un peu l'équivalent "metal" des groupes Teen Pop Punk US. (il y a 12 Heures)
  • Avalon
    Avalon @MadDemon: moi non plus, bien que j'aime bien quelques titres comme "The little things give you away" (il y a 16 Heures)
  • MadDemon
    MadDemon * non plus (il y a 16 Heures)
  • MadDemon
    MadDemon Grand amateur de metal j'aimais pas non linkin park ou limp bizkit mais c quand meme triste (il y a 16 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer