GSY REVIEW | PC, Wii U, PS4, Xbox One Lundi 10 avril 2017 | 17:00

GSY Review : The Sexy Brutale

GSY Review : The Sexy Brutale

Annoncé en août dernier, The Sexy Brutale arrive cette semaine sur PC, PS4 et Xbox One. Puisque nous avons décidé de ne pas chômer en ce début avril, nous vous proposons de découvrir notre avis sur le jeu dans la review qui suit.
Note : Pour vous laisser un maximum de surprises, nous ne précisons pas quels sont les pouvoirs débloqués au fur et à mesure de l'aventure. Pour les vidéos, on vous conseille de vous contenter du tutoriel, l'intérêt du jeu résidant dans la découverte des circonstances liées aux meurtres et des moyens d'empêcher leur bon déroulement.
Note 2 : Nous vous montrerons de nouveau le début du jeu et répondrons à vos questions dans le live de ce soir, pendant lequel nous vous présenterons également The Surge.






Brutale Légende

En plus de disposer d’une direction artistique bien tranchée qui ne séduira pas forcément tout le monde, The Sexy Brutale prend un risque supplémentaire, en proposant un style de jeu qui n’appartient à aucune des catégories habituelles du médium. Comme tout document un brin complexe à aborder, il est sans doute important d’accompagner notre article d’une brève légende pour que vous cerniez bien les codes de cet univers très particulier. The Sexy Brutale, c’est avant tout le manoir/casino du Marquis, un lieu étrange où ont été réunis des proches de l'hôte, des convives triés sur le volet donc. Ces derniers vont être au centre d’une intrigue très mystérieuse, au cours de laquelle le personnage principal va se livrer à une véritable course contre la montre pour leur sauver la vie. Car en effet, tous les invités du manoir vont être assassinés de la main même du personnel des lieux, et seul Lafcadio Boone va pouvoir s’interposer pour empêcher l'inévitable, du moins pendant un temps.

Comment ? Voilà déjà la première particularité de The Sexy Brutale. L’aventure commence alors que le héros se réveille et qu’une étrange apparition sanguinolente lui explique l’importance du rôle qu’il va devoir jouer sur cet échiquier morbide. Pour sauver chacun des invités et récupérer leur pouvoir spécifique, il va disposer de 12 heures dans la journée du samedi, date à laquelle tous les meurtres vont être commis. Cette journée, il va pouvoir la revivre autant de fois qu’il le faudra pour arriver à ses fins, tel Phil Connors le jour de la marmotte (à ceci près que Boone pourra choisir de la recommencer de lui-même, voire d'avancer l'heure). Pour ce faire, il aura tout d’abord besoin du pouvoir de la première victime, l’horloger Reginald Sixpence, qui lui permettra d’utiliser les différentes horloges du manoir comme point de départ de sa journée. Une capacité bien utile pour se rapprocher des lieux du crime et mettre le maximum de chances de son côté. Seul problème, chaque sauvetage se voit réinitialisé dès que la journée recommence, amenant le joueur à aider d’autres invités pour obtenir leur pouvoir, et ainsi progresser dans l’aventure. Peut-on donc réellement empêcher la mort de tous les condamnés ? À vous de le découvrir, car au départ, rien n’est moins sûr.

Ce qui est certain en revanche, c’est que votre guide ensanglanté entend bien vous amener à comprendre ce qui se trame dans le manoir, en ravivant vos souvenirs sur l'identité de chacun des convives. Ces derniers semblent en effet bien connaître Boone, mais ils ne peuvent ni le voir ni échanger avec lui tant que celui-ci ne les a pas sauvés. Le reste du temps, le héros silencieux évolue tel un spectre, poursuivi par les masques des habitants du manoir dès qu’il pose le pied dans la même pièce qu'eux. Il ne fera donc jamais bon traîner trop longtemps à leurs côtés, d’autant que la seule action possible en pareille situation est de quitter la pièce. Restez trop longtemps en contact avec ces inquiétants masques et vous vous consumerez entièrement. Pour éviter de vous faire surprendre, il faudra donc être attentif aux réactions de votre personnage, dont le masque commence à s’embraser à chaque fois qu’il s’approche d’une porte donnant sur une pièce occupée.



Daywatch

Un rapide coup d’œil par la serrure vous permettra de vous assurer que la voie est libre pour mener à bien vos investigations dans la pièce suivante. C'est également grâce à cette mécanique de jeu que vous pourrez espionner les convives pour en apprendre plus sur les circonstances de leur mort. Des armoires pourront également vous fournir un abri de fortune ou un poste de guet bien pratique, à condition d’y entrer avant l’arrivée de l’un des invités (ou membres du personnel du manoir). Une fois seul dans une pièce, Boone devient capable d’interagir avec son environnement, soit pour se renseigner sur certains objets, soit pour en ramasser, qu’ils soient importants pour l’aider dans sa quête ou de simples collectibles (dans The Sexy Brutale, il s’agit de cartes à jouer ou des cartons d’invitation des convives - que l'on ne peut récupérer qu'à leur mort). À noter que les cartes sont fiévreusement attendues par un mystérieux personnage rappelant la mort, dans une pièce près de l’entrée du casino. À quelle fin ? À vous de le découvrir.

Tout le principe de The Sexy Brutale repose donc sur l'exploration et la collecte d'informations, qui vous permettront de contrecarrer les plans du mystérieux commanditaire des assassinats. Puisque chaque mort a toujours lieu à la même heure (certains bruits récurrents causés par les meurtres sont d'ailleurs là pour rythmer la progression de la journée), vous devrez bien souvent revivre ces douze heures plusieurs fois avant de comprendre comment procéder pour sauver la ou les personnes que vous êtes censé enlever des griffes de la mort. Sans être construit autour de chapitres distincts, The Sexy Brutale impose néanmoins une avancée structurée autour du sauvetage des futures victimes, chacune d'elle pouvant donc être assimilée à un niveau. Parfois il s’agira d’en sauver une, parfois deux en même temps. Pas de panique cependant, jamais le jeu ne vous obligera à accomplir des actions alambiquées pour empêcher le meurtre d’un couple de personnages, les deux étant liés l’un à l'autre dans la vie comme dans la mort. C’est d'ailleurs un peu regrettable, puisque l’on ne sera jamais forcé d’organiser un sauvetage simultané nous obligeant à un timing encore plus serré.



The Sexy Frugale

D’une manière générale d’ailleurs, la plupart des cas proposés sont assez simples à résoudre. Si le début de l’aventure peut sembler intimidant, avec cette gestion du temps, rappelant Shadow of Memories, et ce gigantesque manoir rempli de passages secrets, la plupart des invités seront assez faciles à secourir une fois que l'on aura découvert la bonne méthode. Il n’y a donc pas réellement de manœuvres complexes à effectuer, ni d'enchaînements d’actions à accomplir dans un temps donné. Le premier couple à sauver n’oblige par exemple pas le joueur à garder un œil sur les deux personnages ciblés, puisque ce que l’on fera pour l’un l'amènera à aller sauver l’autre, sans intervention supplémentaire. Seul le dernier duo (l’avant dernier cas du jeu) vous demandera sans doute un peu plus d’efforts. Pour commencer, les deux cibles se déplacent dans une zone du manoir encore inaccessible, une exploration plus approfondie alliée à une bonne utilisation des derniers pouvoirs acquis étant alors nécessaire pour comprendre comment les rejoindre. Une fois ceci fait, la mise en œuvre de leur sauvetage n’est plus qu’une simple formalité. La dernière séquence du jeu impose quant à elle un peu plus de réflexion, avant de placer le joueur sur des rails jusqu'au dénouement.

Conséquence logique, les heures de jeu défilent indéniablement vite lorsque l’on se plonge un peu sérieusement dans The Sexy Brutale. En deux soirées bien remplies, nous avions atteint les deux fins possibles, trouvé 51 des 52 cartes dispersées dans le manoir, 8 des 9 invitations et tous les descriptifs des lieux sauf un. L'expérience se veut donc assez courte, même si nous aurions bien du mal à vous dire si c’est là une raison suffisante pour ne pas la tenter par vous-même. La réception du jeu au sein même de la rédaction est assez contrastée pour tout vous dire. Là où j’ai personnellement adhéré au concept et à la direction artistique, l’ami Davton est resté plus froid qu’un Skiwi devant Scarlett​ Johansson (ou une héroïne de JRPG trop habillée c’est selon). Autant vous dire que les avis concernant le jeu risquent d’être clivants. Oui, la mécanique de remontée dans le temps aurait pu être utilisée de façon plus poussée et plus complexe. Oui, cela aurait assurément garantit une durée de vie plus confortable au titre de Tequila Works et Cavalier Game Studio. Pour autant, son ambiance unique appuyée par une bande originale réussie mérite bien qu’on lui accorde sa chance, quand bien même sa conclusion peinera à surprendre les amateurs de romans ou de cinéma.



Verdict


Concept intéressant, mais sans doute pas poussé assez loin, The Sexy Brutale n’en reste pas moins une expérience sympathique à vivre. Avec sa galerie de personnages originaux, son manoir regorgeant de secrets et son univers atypique, le jeu développé de concert par Tequila Works (Rime) et Cavalier Game Studio nous aura fait passer un bon moment. Malgré quelques petits soucis techniques et un aliasing un brin trop présent sur PS4 et PS4 Pro, la réalisation en vue isométrique est soignée et plutôt aguicheuse, à moins d’être totalement réfractaire à sa direction artistique évidemment. Comme il semble peu probable qu'on ait un jour droit à une suite, il serait dommage de ne pas vous laisser tenter si le concept est parvenu à attiser votre curiosité. À mi-chemin entre Cluedo et Groundhog Day, The Sexy brutale s'avère bien plus ludique que Shadow of Memories, qui lui aussi avait jadis tenté l'intrigue criminelle temporelle, mais il ne vous demandera pas de posséder l'instinct exacerbé du célèbre lieutenant à l'imperméable pour en venir à bout.



Les plus


+ L’univers
+ Le concept
+ Les "énigmes"
+ L’ambiance
+ Les musiques
+ L'exploration du manoir
+ Les personnages



Les moins


- Aurait pu (dû ?) être plus difficile
- Ne plaira pas à tout le monde
- Un dénouement qui fait trop écho à une autre œuvre

Tutoriel #1
Tutoriel #2
Tutoriel #3
Gameplay

Tous les commentaires

Commentaire du 10/04/2017 à 22:19:59
Il m'intrigue fortement et je crois que je vais me laisser tenter suite à ta preview mon cher Drift.
Commentaire du 11/04/2017 à 09:55:30
Bon, je me le tenterai à l’occasion. J'aime bien le concept et l'esthétique.
Commentaire du 11/04/2017 à 12:15:02
Pareil je vais me laisser tenter. Dommage pour la difficulté mais c'est original et j'accroche bien à la DA :). Merci pour la review. Je n'ai pas pu rester pour le live du coup j'irai voir le replay.

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Driftwood
    Driftwood @Dazman: ça arrive et, oui, tu devrais regarder. :) Les autres aussi d'ailleurs, c'était hyper intréessant, malgré les coupures son. (il y a 16 Heures)
  • Dazman
    Dazman @BlimBlim: arf dommage j'étais au ciné. Le jeu m'intéresse donc je regarderai le replay ;) (il y a 16 Heures)
  • BlimBlim
    BlimBlim Nous sommes live sur Get Even avec les développeurs du jeu [url] (il y a 18 Heures)
  • Driftwood
    Driftwood Décalage du live fr à 21h30 suite à des problèmes techniques. (il y a 18 Heures)
  • JeanPote
    JeanPote Au passage, c'est grâce à une vidéo rétro de At0mium sur Tomb Raider 2 que j'ai trouvé ce projet. Il en parle. (il y a 22 Heures)
  • JeanPote
    JeanPote @CaptainTARASS: Aucune idée ! Je pense que ça peut aboutir, d'une façon ou d'une autre. (il y a 22 Heures)
  • face2locust
    face2locust Merci Papi!!!!^^ [url] (il y a 22 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a 9 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer