GSY PREVIEW | PC, PS4, Xbox One Jeudi 27 avril 2017 | 21:10

Gamersyde Preview : MVsC: Infinite

Gamersyde Preview : MVsC: Infinite

Alors qu’Ultimate Marvel Vs. Capcom 3 est ressorti sur One et PC début mars (un peu plus tôt sur PS4), le nouveau Marvel vs. Capcom: Infinite s’est enfin laissé approcher à l’occasion d’un premier hands-on organisé par Capcom, non loin de la Place de la Bastille à Paris. Quelles sont les principales nouveautés aperçues ? S’agit-il d’un reboot ? Qu’en est-il du gameplay ? À qui s’adresse ce nouvel opus ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir, entre autres, dans la preview qui suit.




Merveille contre ordinateur capsule

La version testée était une build loin d’être définitive avec un contenu limité ne proposant qu’un simple mode versus contre une IA ou contre un joueur, ainsi que 3 stages, 13 personnages jouables et 3 gemmes.

Pas de doute, Marvel Vs. Capcom: Infinite est bel et bien un reboot qui sera agrémenté d’un mode Histoire riche en cinématiques (inspiré, on l'imagine, par les dernières productions du studio NetherRealm), et qui permettra de justifier la rencontre des univers Capcom et Marvel. En effet, les deux grands méchants de ces deux mondes respectifs (Sigma et Ultron) ont la bonne idée de fusionner leur corps à l’aide des gemmes de l’infini pour gagner en puissance en ne formant plus qu’un unique vilain, sobrement appelé Ultron Sigma. Cela a pour conséquence la fusion des deux mondes, et donc la rencontre entre les célèbres super héros de comic book américains et les non moins fameux héros du jeu vidéo japonais. Premier constat, exit le 3 contre 3 présent depuis MVsC2. Le 2 contre 2 en tag du premier épisode opère un retour plutôt bienvenu lorsque l’on connaît les soucis de lisibilité dont pouvait souffrir le dernier opus en date. Ne tournons pas autour du pot, Infinite se veut ultra accessible et avant tout destiné au grand public. On se retrouve sur une configuration avec 4 touches de coups, un bouton pour le switch et un autre dédié à l’emploi de la gemme.

La prise en main est excellente et immédiate, les combinaisons s’enchaînant sans forcer, notamment grâce à un combo automatique réalisable avec de simples pressions répétées sur la touche de poing faible – mécanique déjà aperçue récemment dans King of Fighters XIV. Certains coups spéciaux ont également été simplifiés via un changement de manipulation. Ainsi, adieu les coups à charge, le Spinning Bird Kick de Chun Li se fait désormais avec un quart de cercle arrière + pied. Au même titre, il est dorénavant possible de déclencher un Super Spécial par un simple appui simultané des touches gros poing et gros pied, même si les 3 variantes restent exécutables avec différentes combinaisons : un quart de cercle (avant ou arrière) et 2 touches de coups (2 poings ou 2 pieds). Enfin, un launcher (action de propulser son adversaire en l’air afin d’enchaîner un combo aérien) est réalisable quasiment à tout instant en pressant simplement bas + gros poing, sans nécessairement avoir besoin de placer un enchaînement au préalable. Mais que les férus de Versus Fighting et de la série se rassurent, ils devraient malgré cela retrouver leurs habitudes très rapidement.



Vers l’Infinite et au-delà

Si l’on espère de notre côté que toutes ces aides seront désactivables par le biais d’une option, il reste toujours possible de trouver de gros combos manuels à rallonge - avec rebonds et autres switch de perso -, sachant en plus qu’une bonne partie des enchaînements réalisables sur UMVsC3 le sont toujours, et que de nouvelles possibilités sont de la partie. Ajoutons à cela le choix d’une gemme avant l’affrontement - qui vous accompagne durant tout le combat, contrairement au jeu Marvel Super Heroes sorti dans les années 90 -, qui permet d’apporter un peu de stratégie dans ce monde de brutes. En effet, ces fameuses gemmes de l’infini pourraient bien retourner certaines situations en la faveur du joueur qui les utilise à bon escient. Chacune de ces 6 pierres dispose d’une fonction utilisable indéfiniment en combat, en plus d’un super coup à durée limitée déclenchable lorsque la jauge dédiée atteint au moins 50% (à la manière de l’Ultra dans Street Fighter IV). À titre d’exemple, la gemme du Temps octroie un dash spécial permettant de passer en une seconde dans le dos de son adversaire, et celle de l’Espace aspire l’ennemi vers vous, fort pratique quand on joue un Chris Redfield capable de déposer des mines devant lui. Côté super, la pierre de Pouvoir décuplera vos dégâts, la pierre du Temps augmentera sensiblement votre vitesse, tandis que celle de l’Espace emprisonnera l’adversaire dans une cage, limitant ainsi grandement ses déplacements. Si deux joueurs de même niveau s’amusaient à choisir la même équipe, le choix de la gemme serait probablement déterminant pour l'issue du match. Il n’est donc pas à prendre à la légère et compte presque autant que la composition de son duo de combattants.

Tout en étant moins brouillon, le jeu reste toujours aussi impressionnant à voir, avec son dynamisme insolent, ses combos furieusement rapides, l’enchaînement de ses supers attaques, ainsi que les effets visuels liés aux gemmes notamment. Regarder des héros Marvel et des personnages Capcom se taper dessus reste somme toute assez jouissif. Côté modes de jeu, en plus de son mode Histoire et des indispensables modes Versus, le titre disposera dès sa sortie d’un mode Arcade, d’un mode Mission (donnant accès à des épreuves pour s’entraîner et découvrir de meilleurs combos), d’un mode Collection (regroupant une database qui s’enrichira au fil des parties), et d’un mode Online comprenant des matchs amicaux, du classé et des lobbies jusqu’à 8 joueurs. Nous ne savons pas encore si d’autres modes arriveront par la suite, mais on peut dores et déjà vous annoncer qu’un Season Pass est prévu, et qu’il ajoutera 6 autres personnages au casting de départ. Si l’on nous promet un équilibrage entre tous les protagonistes, certains nous ont déjà parus plus forts que d’autres, même s’il est encore trop tôt pour parler de Tier List. Comme à l'accoutumée locké à 60 fps, le jeu s’en sort aussi bien visuellement, avec un style moins comic book cel-shadé et plus film d’animation 3D, à mi-chemin entre un Street Fighter V et un Injustice. Le titre est de plus doté d’animations de qualité, ce qui ne gâche rien. Le décor Xgard mélangeant Asgard à l’univers de Megaman nous a paru assez réussi, les 2 autres (Throne Room et Briefing Room) semblaient en revanche un peu simplistes pour l'instant. Ces arènes devraient cependant vite être rejointes par d’autres stages lors de la sortie calée au 19 septembre sur PC, One et PS4.



Premières impressions


Marvel Vs. Capcom: Infinite mise clairement sur l’accessibilité, en se destinant aux joueurs occasionnels désireux de s’amuser immédiatement, sans avoir à passer des heures à s'entraîner. Les vieux briscards habitués à placer de longs combos à gros dégâts retrouveront malgré tout vite leurs marques, la simplification de certaines commandes ne retirant rien des nombreuses possibilités auxquelles la série nous a habitués. Par ailleurs, le retour du 2 contre 2 favorise la lecture de jeu sans pour autant dénaturer le côté fun et pêchu des affrontements. Enfin, l’ajout d’un vrai mode Histoire et la refonte visuelle devraient assurément faire de l’œil aux joueurs ayant été rebutés pour ces raisons par les titres précédents.

Tous les commentaires

Commentaire du 27/04/2017 à 23:20:58
Merci pour cette petite preview. Malgré quelques petites choses assez disgracieuses dans la réalisation et la DA, je ne suis que hype. Et ils ont l'air d'avoir appris des erreurs commises sur SFV, en espérant que le mode arcade et le mode mission soit bien au lancement, comme annoncé.

Ceci dit ça me chagrine de voir déjà 6 persos DLC d'annoncés alors qu'on a aucune idée sur le nombre de persos dans le roster de base. Et j'espère qu'ils seront achetable avec une monnaie ingame.

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Bourru
    Bourru Aujourd'hui ça parait naze mais c'était une époque. (il y a 1 Jour)
  • Soda
    Soda Quand je pense à Linkin Park, je vois/entends ça [url] (il y a 1 Jour)
  • CaptainTARASS
    CaptainTARASS De Linkin park, je n'ai retenu que la pub pourrie du début des annés 2000 [url] (il y a 1 Jour)
  • GTB
    GTB Pour moi Linkin Prk c'est un peu l'équivalent "metal" des groupes Teen Pop Punk US. (il y a 1 Jour)
  • Avalon
    Avalon @MadDemon: moi non plus, bien que j'aime bien quelques titres comme "The little things give you away" (il y a 1 Jour)
  • MadDemon
    MadDemon * non plus (il y a 1 Jour)
  • MadDemon
    MadDemon Grand amateur de metal j'aimais pas non linkin park ou limp bizkit mais c quand meme triste (il y a 1 Jour)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer